Péripéties judiciaires et problèmes financiers pour Steinhoff

Péripéties judiciaires et problèmes financiers pour Steinhoff

Le holding sud-africain Steinhoff, qui est coté en bourse, a vu disparaître en fumée en quelques jours 80% de sa valeur boursière. La dégringolade du cours de l’action s’est produite après de départ du CEO Markus Jooste, qui avait dirigé le groupe pendant de nombreuses années, à partir de l’Allemagne. Le parquet de la commune allemande Oldenburg avait initié une enquête concernant des irrégularités présumées, ce qui a amené Jooste à quitter le groupe sur le champ. Et son successeur Christo Wiese, qui avait été désigné avec une mission temporaire, a été remplacé après quelques jours déjà par Heather Son.  Toutes ces péripéties ont causé des grands problèmes de liquidité.  Depuis, il y a eu plusieurs réunions de crise avec la banque d’investissement Moelis & Co et la société Alix Partners, spécialisée en gestion de crise. Plusieurs grandes chaînes de magasins d’ameublement telles que Conforma en France et Kika et Leiner en Allemagne et en Autriche, ont déjà à plusieurs reprises pu résoudre leurs problèmes de liquidités grâce aux interventions de Steinhoff, mais quand le holding lui-même se trouve dans une situation financière précaire, il va de soi que l’effet de contagion peut vite se répandre. Tous les yeux sont désormais rivés sur les développements ultérieurs dans l’enquête judiciaire et sur le résultat des pourparlers avec Moelis & Co. Habufa, dont Steinhoff tient aussi une part importante du capital a fait savoir entretemps que son fonctionnement ne sera pas mis en danger et que les troubles de Steinhoff n’auront pas non plus d’impact sur les marques « maison » de Habufa, à savoir  Xooon, Henders & Hazel, Happy @home et Coco Maison.