Steinhoff annonce une perte d'exploitation de 152 mio EUR sur son S1

Steinhoff annonce une perte d'exploitation de 152 mio EUR sur son S1

Il l’avait prévu en l’annonçant il y a quelques semaines, en mai dernier : le Sud-Africain Steinhoff, qui vient de publier les résultats du premier semestre de son exercice (période de six mois close au 31 mars 2018), fait état d’une perte d’exploitation de 152 millions d’euros… contre 44 millions au cours du S1 du précédent exercice. Le creusement de ce solde négatif s’explique essentiellement par des dépréciations de 10,3 milliards d’euros liées au scandale comptable. Le chiffre d’affaires global groupe, de son côté, atteint 9,345 milliards d’euros, en repli de 5,6 % par rapport à ce même S1 2017.
Au sein de ces résultats généraux, mentionnons la branche Europe, qui affiche un CA de 5,236 milliards d’euros (contre 5,108 milliards en 2017), dont 1,831 milliard généré par le groupe Conforama (contre 1,821 milliard en 2017) : ce dernier enregistre donc une progression de 0,6 % sur la période, amenée à + 1,6 % en monnaie courante. Le résultat d’exploitation du groupe Conforama s’affiche à 7 millions, contre 48 millions sur le S1 2017 (soit une évolution de – 85 %).

Le chiffre global du groupe Conforama est généré en France à 64 %, où les ventes se sont maintenues, tout comme dans la péninsule ibérique (13 % du chiffre) et les Balkans (4 % du chiffre). Au sein de ce CA global du groupe Conforama – donc tous pays confondus – l’e-commerce a augmenté de 7 % : les ventes sur Internet générent actuellement, dans l’Hexagone, plus de 8 % du chiffre… Le lancement de la « Marketplace by Confo », à l’automne 2016, permet en effet au groupe de renforcer et consolider le trafic sur son site web, et la nomination, en mars dernier, de Romain Roulleau aux commandes du pôle digital et e-commerce atteste de la volonté de l’entreprise d’accélérer sa transformation numérique…

85 % sur la dette

Cette annonce des premiers résultats du nouvel exercice de Steinhoff intervient dans un contexte où l’acteur sud-africain a annoncé avoir élargi l’accord bouclé avec ses créanciers concernant sa dette : il a désormais jusqu’au 20 juillet pour tenter de trouver une solution à long terme, avec le soutien de prêteurs représentant 85 % de sa dette globale. (Source: courrierdumeuble.fr )